Uncategorized

Pensées Confinées

Et maintenant ? 

Sur quoi écrire quand on a l’impression qu’il ne se passe strictement rien ? Paradoxalement, j’ai pourtant quelques idées d’articles de côté depuis un moment mais je suis quand même victime d’un manque de… ce petit quelque chose.

Alors j’ai décidé de laisser aller mes doigts et juste d’écrire, de faire un peu comme une petite rétrospective de ces mois écoulés. Pardonnez si cela n’a ni queue ni tête!

*

Je me suis vite refusée d’employer le terme « confinement » et tout ses dérivés. 

Ce terme est devenu mon C-word.

Lassitude et immense ras-le-bol de le voir écrit et prononcé de partout et à toutes les sauces possibles et imaginables.. Confinement ceci, confifi par là… Ahla! Stop.

Comment mettre des mots sur cette période et ce qu’on a vécu, je ne suis même pas sûre de bien réaliser la portée de ce qu’il s’est passé. 

D’ailleurs, peut on vraiment dire que tout ça fait parti du passé.. ? Sommes nous réellement tirés d’affaire ? Qui nous dit que le virus ne reviendra pas nous frapper… et si ce n’est pas le même, cela peut-il en être un autre ?

L’ombre menaçante d’une seconde vague se dessine de plus en plus, à l’horizon.

J’ai au fond de moi l’impression que la vie ne sera plus jamais la même…. Bien que nous reprenons peu à peu nos emplois, nos vies, nos loisirs… Comment ne plus voir cette épée Damoclès au dessus de nos têtes ? Sans vivre dans la crainte perpétuelle, j’ai quand même cette petite pensée qui me dit «  et si ça recommençait? »

Car pour la première fois de nos vies, on a pu goûter à la réelle incertitude. Saupoudrée d’un soupçon de crainte d’être touchés ( nous ou nos proches ) par ce virus.

Pour notre santé à tous, nous avons été privés de nos libertés.

Et pourtant.

Et pourtant, ce n’est rien comparé à ce que vivent des centaines de milliers de personnes à travers le monde, dans des contextes différents, et pour elles, la privation de liberté dure, sans 11 Mai comme goal à atteindre.

Je suis généralement d’avis que rien n’arrive par hasard et qu’il faut rester attentif à ce que nous dit l’Univers.

Ce que nous avons vécu était donc l’occasion de se poser des questions (parfois un peu trop), de réfléchir à nos modes de vie et même de faire une introspection personnelle.

Tout n’a pas été négatif cependant, élans de solidarités et une nature qui reprend sa place..

Dans ce futur incertain, j’ai passé beaucoup de temps à me demander de quoi seront fait mes lendemain, mes mois prochains. 

Plus de questions que de réponses…

Quelle conclusion tirer de tout ça.. à la fois une prise de conscience que beaucoup de choses doivent changer pour la pérennité de notre petite Terre et à la fois une prise de conscience plus personnelle : je dois, je veux vivre le monde.

Et toi ?

– 🌟

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *