Disney,  Disneyland Paris

[DLP n°2] Travailler en tant que OAA à Disneyland Paris

Aujourd’hui, 23 Décembre 2019, j’ai officiellement été checkée sur mon attraction ! Je dois dire que je suis quand même fière de moi car effectivement moins facile que l’on pourrait le penser.. J’ai hâte d’être à demain pour prendre mes positions seule mais en même temps j’avoue, un peu “peur” aussi d’être livrée à moi même ( il s’agirait de ne pas faire exploser l’attraction…).

Récap’ de la semaine de formation

Personnellement je dirais que je l’ai bien vécu, je n’étais pas plus “stressée” que ça et les formateurs étaient tous sympas, à l’écoute et plutôt pédagogues. J’étais intéressée et donc curieuse de tout ce qu’on m’apprenait. Je n’hésitais pas non plus à me porter volontaire pour pratiquer et c’est ce que je vous recommande, jetez vous dans le bain!

Je vais pas vous énumérer les différentes positions possibles dans l’attraction, je suis pas sûre que ça fasse sens pour tous le monde mais ce que j’étais contente de constater est que ça tournait pas mal, on ne passe (en principe) pas des heures à faire la même chose! Et on est bien content que ce soit le cas quand on est à une position qu’on aime pas trop (#exitSAP) ..!

Mon premier jour, j’ai été direct dans le bain avec une première évacuation de l’attraction. Et you can call me psycho mais j’étais “contente” de voir l’intérieur de la “montagne” (c’est comme ça qu’on appelle le dôme de Space Mountain) pour la première fois ahah Accompagnés de nos formateurs, un autre CDD et moi même sommes donc allés évacuer un train qui se trouvait quasiment au sommet du ride… et vaut mieux pas avoir le vertige dans ces cas là 😀

Les autres jours de formation se ressemblaient à peu près, chaque matin nous faisions une check list d’ouverture différente (il y en a plusieurs, plus ou moins longues), tant que ces check list ne sont pas terminés, l’attraction n’ouvre pas. Nous pratiquions le reste de la matinée puis l’après-midi était consacrée à la formation théorique.

En résumé (et notamment pour ceux qui souhaiteraient postuler en OAA) : on nous demande de retenir un nombre incalculable d’informations en un temps record, prendre des notes est , je pense, indispensable à part si vous avez une suuuper bonne mémoire auditive (et encore). De même que réviser est primordial (bien sûr, selon l’attraction, la quantité d’informations n’est peut être pas la même j’imagine) pour ne pas être largué dès le lendemain. Les codes, numéros de téléphone importants et procédures de sécurité doivent être sus par cœur (et ça c’est valable dans toutes les attractions). Il ne faut surtout pas hésiter à poser des questions également, ne laissez pas un doute perdurer dans votre esprit, car si plus tard on vous pose la question ( ou que vous êtes confrontés à la situation!) vous devez être en mesure de répondre sans douter de vous.

Après, il faut pas se leurrer non plus, c’est pas en 1 semaine de formation (ni les 2 semaines suivantes d’ailleurs) qu’on peut être parfaitement incollable sur tout tout tout et ils le savent très bien donc même après avoir été checké, on a le droit de poser des questions! L’important dans tout ce qu’on fait, et ça on vous le répétera mille fois, c’est la sécurité (et sur ce point par contre oui, faut être incollable au possible of course!) des guests et la notre, casts! L’efficacité est la deuxième chose importante, sur une grosse attraction comme celle-ci, il est important de maintenir un pourcentage d’efficacité au top donc vaut mieux pas être de nature trop mou du genou !

À Space la formation se fait en 6 jours, j’ai été checkée sur toutes les positions (sauf la tour, qui est littéralement le cœur de toute attraction – position sur laquelle on est pas checké en CDD court) et j’ai donc à l’issu de tout ça, pu prendre position seule. Au début ça fait forcément un peu bizarre de se retrouver seule face à sa console, seule au milieu de la gare à grouper les trains, seule à gérer la fluidité des files d’attentes, seule à rentrer/sortir un train du garage (ma hantise).. Mais je pense que la clé de tout ça est surtout d’avoir confiance en soi et en ses capacités.

Jour après jour on prend aussi conscience d’à quel point les gens sont parfois bêtes (même parfois méchants mais ils ne représentent pas la majorité) mais j’ai pris le parti d’en rire disons..  

Et finalement sans qu’on s’en rende compte on arrive en se sentant un peu comme à la maison, même aux positions qu’on aimait moins au début (#exitSAP) et.. pouf c’est déjà la fin du CDD!

– 🌟

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *